French reports (Français)

Mauritanie: les veuves du passif humanitaire de 1989 réclament toujours justice

En 1989, les troubles frontaliers entre la Mauritanie et le Sénégal ont entrainés le déplacement de nombreux mauritaniens. 30 ans après, ce sujet s’est imposé durant la campagne pour la présidentielle.

  • Auteur Diagana Khalilou
  • Deutsche Welle

“Le plus important c’est le jugement des reponsables de ces crimes” (Maimouna Alpha Sy, secrétaire générale du Collectif des veuves)

Maimouna Alpha Sy, 60 ans, est la veuve de Baba Baydi Alassane, lieutenant des douanes, arrêté le 26 novembre 1990 et tué le 27 à la brigade de gendarmerie du quartier Cansado de  Nouadhibou…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button
Close