French reports (Français)

Le macronisme, ou la privatisation du politique

La démission de Nicolas Hulot du gouvernement, le 28 août, est venue jeter une nouvelle lumière sur la pratique du macronisme.

  • Luc Rouban
  • The Conversation

Se prétendant être « ni de gauche ni de droite » dans un premier temps, puis « et de gauche et de droite » dans un second, il constituait une doctrine pragmatique qui s’appuyait, pour l’essentiel, sur le constat de l’incapacité des gouvernements de droite (Nicolas Sarkozy) comme de gauche (François Hollande) à mener des réformes rapidement qui puissent concrètement améliorer la…

Elez 1aTrès vite, cette apparente nouveauté a été qualifiée de « disruption » sans que l’on…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button